Réservez votre Cryothérapie

Vous cherchez de la Cryothérapie ?

Parmi les nouvelles techniques à la mode, la cryothérapie fait de plus en plus d’adeptes, surtout chez les sportifs. Les centres de cryothérapie se multiplient un peu partout dans les grandes villes comme Paris, Toulouse ou Bordeaux et l’on ne cesse de vanter les bienfaits de cette nouvelle méthode au nom savant. Qu’est-ce qui se cache derrière cette appellation, comment se passe une séance de cryothérapie et quels sont ses effets, c’est ce que nous allons découvrir dans les lignes suivantes.

La cryothérapie : une méthode récente

Du grec cryo qui signifie froid, la cryothérapie est une méthode qui utilise le froid intense pour soigner et soulager des douleurs. On connaissait dans l’antiquité l'art de soigner par les bains froids, mais c’est depuis les années 70 que le traitement par le froid a commencé à intéresser les scientifiques. C'est le docteur japonais Yamaguchi qui a mis au point en 1978 le premier caisson à azote où la température descendait à – 164°.

La méthode est utilisée pour la première fois dans le cyclisme en 2011 pour favoriser la récupération après l’effort. On la pratique surtout dans le monde du sport de haut niveau, mais devant ses nombreux bienfaits, elle attire de plus en plus de sportifs amateurs et elle commence à être employée pour les personnes souffrant de douleurs chroniques.

Le mécanisme de la cryothérapie

Une cabine de cryothérapie fonctionne avec de l’azote liquide. L’azote est libéré dans la cabine et s’évapore en provoquant un refroidissement rapide de l’air ambiant. Il s’agit d’un froid sec pour éviter toute lésion éventuelle. Les températures peuvent aller de -110° à – 140°.

L’application du froid sur la zone à traiter réduit le calibre des vaisseaux (vasoconstriction) ce qui atténue les hématomes et les douleurs. Il faut que se crée un choc thermique pour que ce soit efficace : la température de la peau est abaissée à moins de 15° en un temps très court, quelques secondes, 15 secondes maximum.

La cryothérapie peut se pratiquer de plusieurs façons :

  • en usage local à l’aide de spray pour diminuer la douleur et éviter l’œdème ;
  • en bain froid par une immersion dans un bain à 10° pendant 10 minutes ;
  • dans une cabine spéciale dont la température est de – 110°, c’est ce qu’on appelle la CCE (cryothérapie corps entier). La séance dure moins de 3 minutes.

Le déroulement d’une séance de CCE

Lorsque vous irez à votre première séance de cryothérapie, à Lyon, à Marseille ou à Nantes, voici comment cela va se passer.

La cryocabine est équipée d’un plancher mobile qui s’adapte à la hauteur de l’utilisateur qui est immergé jusqu’aux épaules. La tête reste au dehors de l’appareil pour pouvoir respirer l’air ambiant. La température varie entre -110° et -140°, et dure de 1 à 3 minutes.

Les conditions requises

Un bilan de santé est demandé avant la séance par un questionnaire, ainsi que la prise de la tension. Vous ne devez pas avoir pratiqué de sport avant la séance, avoir consommé de l’alcool ni avoir pris de douche. Vous ne devez pas non plus avoir de blessure sur la peau.

Avant la séance

  • déshabillez-vous et mettez-vous en sous-vêtement ;
  • retirez tous vos bijoux et piercings ; il ne faut aucun élément métallique ;
  • séchez-vous entièrement, vous ne devez pas transpirer ;
  • enfilez les surchaussures sur vos chaussettes puis les chaussons et les gants pour protéger les parties sensibles ;
  • rentrez dans la cabine et fermez la porte ;
  • l’ascenseur va vous faire monter jusqu’à ce que vous ayez la tête en dehors ;
  • lorsque vous êtes prêt, appelez le praticien.

Pendant la séance

Vous êtes alors soumis à des températures aux alentours de – 110° après avoir été confronté à un sas de – 60°. Le choc thermique a un effet analgésique, ce n’est pas douloureux. L’agression du froid fait réagir le corps qui lutte contre le froid extrême. Il produit alors massivement de l’endorphine, hormone antidouleur, de la sérotonine, hormone antistress et des hormones anti-inflammatoires.

Après la séance

Lorsque la séance est terminée, l’ascenseur redescend ; poussez la porte et sortez, rhabillez-vous et récupérez, prenez la boisson chaude qu’on vous propose. Il est interdit de prendre une douche ou de s’exposer au soleil avant au moins 30 minutes.

Les bienfaits d’une séance de cryothérapie

Après votre séance de cryothérapie à Montpellier, Rennes ou Nice, vous ressentirez un effet immédiat ; vous ressortirez tout à fait relaxé, et les jours suivants, vous serez en forme. En outre, l’exposition au froid permet de soulager un certain nombre de troubles.

Amélioration de la santé

L’exposition de l’ensemble du corps permet d’améliorer certaines fonctions. On remarque :

  • l’augmentation de la capacité respiratoire ;
  • le renforcement du système immunitaire, spécialement dans la lutte contre les maladies hivernales ;
  • l'optimisation de l’ensemble des muscles grâce à un meilleur drainage et une meilleure oxygénation ;
  • l’amélioration de la qualité de la peau qui devient plus ferme ;
  • un effet bénéfique sur le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil.

Au niveau sportif

C’est surtout dans le domaine du sport que la cryothérapie est utilisée. Les sportifs de haut niveau y trouvent un intérêt notable à plusieurs niveaux.

La récupération : après un effort physique intense, les toxines sont accumulées dans les muscles et provoquent des douleurs. La cryothérapie permet de stimuler la circulation sanguine et d’oxygéner les muscles, d’où une meilleure récupération.

Les blessures : la réduction de la fatigue musculaire permet de limiter le risque de blessures. Si elles surviennent, la cryothérapie est utilisée pour aider à la guérison et la cicatrisation et limiter la douleur (traitement local).

La préparation physique : afin d’être en bonne forme et d’éviter certaines douleurs, les sportifs peuvent également faire une séance quelques heures avant l’entraînement.

FAQ

Quelles sont les contre-indications de la cryothérapie ?

Avant de vous lancer dans une séance, il vaut mieux avoir un avis médical. Mais si vous souffrez d’hypertension artérielle, d’une maladie rénale, de troubles de la sensibilité ou si vous portez un pacemaker, la cryothérapie n’est pas pour vous.

Je souffre de fibromyalgie, est-ce que la cryothérapie peut apporter un soulagement ?

En effet, cette méthode peut apporter un grand soulagement pour tous ceux qui souffrent de douleurs rhumatismales chroniques, et en particulier pour les personnes atteintes de fibromyalgie.

Où peut-on trouver des centres de cryothérapie ?

Ces centres se multiplient à l’heure actuelle, et vous pourrez pratiquer la cryothérapie dans de nombreuses villes, que ce soit à Paris, mais aussi à Lyon, Nice, Marseille ou Strasbourg.

carte