Réservez votre Epilation lumière pulsée

Épilation Lumier Pulsée

Épilation à la pince à épiler, au fil, à la cire, au laser, chacune a ses avantages et ses "petits" inconvénients. L’une ou l’autre sera choisie pour son coût, sa rapidité, son efficacité, la zone que l’on veut épiler ; le choix est grand dans les instituts de beauté. Il en est une que vous ne connaissez peut-être pas encore, c’est l’épilation à la lumière pulsée. Nous allons donner un coup de projecteur sur cette technique d’épilation qui promet de faire disparaître nos poils et notre duvet définitivement. Vous trouverez près de chez vous, à Paris, à Nice ou à Marseille, des salons d’esthétique qui pratiquent l’épilation à la lumière pulsée.

La technologie de la lumière pulsée ou IPL

Le principe de l’IPL (Lumière Pulsée Intense) est un appareil qui émet un flash de lumière intense qui atteint les 70 degrés. Dans le poil, seule la mélanine est sensible à cette lumière. La lumière pulsée cible uniquement le poil et détruit par la chaleur le follicule pileux.

L’esthéticienne, à Nantes ou à Toulouse, va régler l’intensité de la chaleur en fonction de la pilosité et de la carnation de chaque cliente. La lumière va agir pendant 5 à 10 minutes sur chaque zone, qui mesure à peu près de 2 à 7 cm² selon la taille de l’embout choisi. Les flashs peuvent être continus, à intervalles réguliers, ou encore réglés manuellement. La cliente ressent quelques petits picotements ou une sensation de légère brûlure. S’il s’agit de zones sensibles, vous pourrez passer avant la séance une crème anesthésiante pour éviter ce petit désagrément. Vous devrez porter des lunettes de protection pendant toute la séance pour éviter d'éventuelles brûlures.

Quels sont les avantages d’une épilation à la lumière pulsée ?

Une épilation efficace et semi-définitive

Pour éliminer 90 % des poils, il faudra compter entre six et dix séances, espacées de plusieurs semaines, puis de deux à trois mois, puis six mois, afin de respecter les cycles de repousse du poil et d’atteindre ainsi un maximum de racines.

Des séances rapides

Selon la taille de l’appareil et les zones concernées, il faudra compter entre 15 minutes et 45 minutes chaque séance. Pour l’épilation des demi-jambes, la séance dure 45 minutes.

Une méthode peu douloureuse

C’est certainement une des méthodes les moins douloureuses, comparée par exemple à l’épilation à la cire. Les légers picotements ressentis sont tout à fait supportables.

Un bienfait pour la peau

Curieusement, le fait de chauffer la peau stimule la production de collagène, et agit donc comme un antirides et un raffermissant. De plus, la peau devient toute douce.

Une technique d’épilation au coût avantageux

Moins chère qu’une séance de laser, l’épilation à la lumière pulsée, même si au départ un peu coûteuse, est très avantageuse car définitive ou presque. Vous n’aurez plus besoin, les années à venir, de débourser pour vos poils !

Quelles zones du corps peut-on épiler avec la lumière pulsée ?

Il faut savoir que ce sont essentiellement les poils épais et noirs qui vont pouvoir bénéficier de cette technologie. Les zones idéales pour l’épilation à la lumière pulsée sont les aisselles, le duvet au-dessus des lèvres, le maillot et les demi-jambes. Avec les épilateurs du commerce, il faut faire très attention à certaines zones sensibles, et toutes les zones comme les cuisses ou les avant-bras ne répondent pas bien, car les poils sont trop fins. Mais dans un institut, avec un appareil professionnel, toutes les zones peuvent être traitées, à savoir chez la femme : les jambes, le maillot, les aisselles, les cuisses, le visage, les bras, et chez les hommes : le visage, le dos, le torse, les aisselles, les bras, les jambes. On peut remarquer que les hommes se laissent de plus en plus tenter par l'épilation à la lumière pulsée pour certaines zones de leur corps.

Quelles sont les recommandations pour une épilation à la lumière pulsée ?

Lorsque vous prendrez rendez-vous avec votre esthéticienne, à Rennes ou à Toulouse, celle-ci vous donnera quelques explications sur ce type d’épilation.

Il faut que la peau soit suffisamment claire, pour pouvoir contraster avec le poil, qui, lui, doit être épais et foncé. Si la peau est mate, l’esthéticienne réglera l’appareil avec des paramètres différents et une intensité plus douce. En fait, la lumière pulsée ne distingue pas entre la peau et le poil. Elle vise uniquement ce qui est foncé, mais ne sélectionne pas la matière. Donc si la peau est brune, il faudra un réglage de l’épilateur plus faible.

Il faut que le poil soit bien noir, et que la racine soit bien présente. C’est pourquoi on demande à la cliente de se raser les poils la veille de la séance. La méthode ne fonctionnera pas bien sur des poils clairs, trop fins ou sur du duvet. Là où la lumière pulsée est la plus efficace, c’est sur une peau claire avec des poils épais et foncés.

Si on tente d’épiler un duvet, ça ne marchera pas, et cela risque même de faire l’effet inverse, ce qu’on appelle la repousse paradoxale, c’est-à-dire que les poils repoussent encore plus épais et plus noirs.

Quelles sont les contre-indications pour une épilation à la lumière pulsée ?

  • Avoir moins de vingt ans ; il faut que les poils soient arrivés à maturité pour pratiquer cette épilation. Avant 20 ans, la pilosité est encore en phase d’évolution et risque de mal réagir.
  • Avoir une peau avec de nombreux grains de beauté, des tatouages ou des piercings, ou une peau où il y a des lésions. Il serait dangereux d'envoyer le flash de lumière pulsée sur une telle peau.
  • Être enceinte ou allaitante.
  • Prendre des médicaments contre-indiqués (chimio, insuline).

Quelle différence y a-t-il entre l'épilation au laser et l'épilation à la lumière pulsée ?

C'est une question importante, que l'on doit se poser avant de décider de la technique à choisir. En effet, le mot laser peut faire peur, et c'est pourquoi il est bon de comprendre comment marche chaque technique.

De prime abord, ce sont deux techniques qui se ressemblent et qui utilisent toutes les deux un faisceau de lumière. Le laser émet un faisceau de lumière très puissant, et le résultat sera une épilation définitive, ou presque.

La lumière pulsée envoie une lumière plus diffuse et moins puissante. L'épilation sera semi-définitive, c'est-à-dire qu'il faudra régulièrement faire des retouches, d'abord tous les deux ou trois mois, puis avec des séances de plus en plus espacées.

Alors réfléchissez bien au choix que vous allez faire, demandez conseil à des spécialistes, à Lyon ou à Paris, mais sachez que de toute façon, toutes les précautions sont prises et qu'il n'y a pas d'effets secondaires notables, si ce n'est quelques rougeurs qui partiront bien vite. Un conseil si vous hésitez encore : commencez doucement. Vous avez testé l'épilation à la cire, vous voulez passer maintenant à quelque chose de plus efficace, essayez la lumière pulsée. Vous serez grandement satisfaite. Et peut-être qu'un jour, vous testerez l'épilation au laser.

carte